Graphisme d’autrefois- Période3 : Créer des lettres sur le modèle des lettres grecques et gothiques

Séance 1 : Découvrir des lettres grecques et gothiques puis donner son impression

Toutes sortes de lettres grecques et gothiques sont présentées aux élèves dont certaines utilisées pour les fêtes (calligraphie des fêtes de Noël par exemple). Les élèves en donnent leur impression (beauté, reconnaissance de lettres, hypothèses sur l’écriture de ces dernières,…). Ils tentent ensuite de reproduire leur lettrine favorite.

Séance 2 : Décorer des lettres de l’alphabet pour en faire de belles lettres grecques et gothiques.

Les élèves prennent leurs initiales pour point de départ. Des lettres grecques et gothiques sont affichées afin que les élèves puissent s’y référer. Ils tentent d’embellir les lettres de leurs prénoms et noms pour en faire des lettres grecques et/ou gothiques.

Séance 3 : Utiliser des lettres grecques et gothiques pour fêter un évènement –EVALUATION SOMMATIVE-

Les élèves réalisent une carte pour les parents en utilisant les lettres grecques et gothiques à l’occasion de la fête des rois par exemple.

Le graphisme

Tout comme pour les MS, j’utilise les ateliers graphiques de Retz pour organiser ma programmation annuelle en graphisme.

Vous pouvez retrouver cet ouvrage sur le lien suivant: http://www.editions-retz.com/Ateliers_graphiques-9782725629551.html

Je trouve les idées originales, mêlant les arts visuels à la motricité fine. Cet ouvrage extrêmement pertinent donne en plus une véritable progression vers un tracé toujours plus fin et précis.

521-1001-thickbox

Biensûr, il ne se substitue pas au travail d’écriture considérable de la Grande Section mais il permet aux élèves d’acquérir des compétences graphiques justes et efficaces.

Graphismes décoratifs – Période 1: Observer, copier et inventer des graphismes d’ailleurs

feutres graphisme

Par la découverte de graphismes décoratifs variés, les élèves réinvestissent leurs compétences en graphisme « de base ». C’est une manière d’enrichir ce qui a déjà été travaillé dans un autre contexte afin de maîtriser l’outil scripteur et affiner le geste graphique.

Séance 1 : Découvrir des graphismes décoratifs d’ailleurs – EVALUATION

Les élèves découvrent, les uns après les autres, les graphismes décoratifs venus du Pérou, de la Chine et du Maghreb. Ils tentent de découvrir d’où ils viennent par un jeu d’hypothèses. Puis, ils tentent de les reproduire grâce à du papier calque.

Séance 2 : Reproduire les graphismes décoratifs

Sur la table sont disposés des modèles de graphismes décoratifs d’ailleurs que les élèves tentent de reproduire avec modèle.

Séance 3 : Reproduire les graphismes décoratifs sans modèle– EVALUATION SOMMATIVE-

Sans modèle et dans le cadre de la finalisation de la séquence « réaliser des portraits » en arts visuels, les élèves décorent le cadre du portrait de leur camarade en le décorant avec des graphismes décoratifs d’ailleurs. Ici, ils reprennent les « codes » appris lors des séances précédentes, les réinvestissent.

Voici les œuvres que j’utilise:

deco chine frise-orient gaphisme chine graphisme deco perou 2 graphisme deco perou

 

 

Atelier d’écriture : écrire son prénom et celui de camarades en cursive

Cet atelier d’écriture trouve sa place surtout si un travail préparatoire sur le prénom en cursives a eu lieu en MS. Sans quoi, je vous conseille de passer un peu plus de temps sur l’acquisition de cette compétence. Par exemple dans un premier temps, il faudra permettre aux élèves de reconnaitre leur prénom en cursives entre d’autres, s’assurer de leur reconnaissance des lettres de leur prénom…

Séance 1 : Écrire son prénom en cursives ÉVALUATION DIAGNOSTIQUE-

Les élèves disposent d’une pochette plastique et d’un feutre Velléda chacun. Ils repassent leur prénom écrit en cursives fléchées. Il est PRIMORDIALE que les élèves suivent le fléchage afin qu’ils ne prennent pas de mauvaises habitudes d’écriture. Pour cette première séance, je vous conseille d’être présent(e) afin de bien vous assurer de cela et de la tenue du crayon.

Une fois le geste assuré, ils tentent de copier leur prénom en-dessous sur la ligne.

Séance 2 : Écrire son prénom en cursives avec le modèle

Les élèves écrivent leur prénom à plusieurs reprises sur une feuille blanche en s’aidant du modèle.

Séance 3 : Écrire son prénom en cursives sans modèleÉVALUATION SOMMATIVE 1

Les élèves écrivent leur prénom sur une feuille blanche de mémoire. Dorénavant, les productions seront signées en cursives.

Séance 4 : Écrire le prénom d’un camarade avec modèleÉVALUATION SOMMATIVE 2-

Chaque élève dispose d’une pochette d’un camarade et d’un Velléda. Ils se font passer les pochettes et tentent d’écrire EN RESPECTANT LE SENS DES FLÈCHES des prénoms de camarades.

Les essais terminés, ils écrivent le plus de prénoms de camarades possibles sur une feuille blanche et finissent en signant (d’une autre couleur) de leur prénom SANS MODÈLE (pochettes retirées de la table avant).

 

En parallèle, les élèves réécrivent des mots étudiés en lettres bâtons et cursives en respectant le sens indiqué. Les mots étudiés sont en rapport avec le projet de la classe. Ces moments d’écriture ont lieu durant les ateliers autonomes.

 

Les lettres de l’alphabet

En moyenne section, je travaille sur l’acquisition du nom des lettres de l’alphabet, leur reconnaissance et la connaissance de la comptine des lettres. Pour être tout à fait honnête, les évaluations que je fais en fin d’année m’ont prouvé à plusieurs reprises la difficulté de cette acquisition pour mes élèves. Il me parait donc important de revenir sur cette compétence tout au long de l’année de GS. Tout en la complexifiant biensûr.

Une de mes collègues m’avait dit que parfois les élèves entendaient mais ne réinvestissaient que plus tard, en prenant de la maturité. Et sur la question des lettres de l’alphabet, nous sommes vraiment dans ce cas là. Ainsi, je suis souvent surprise de voir qu’un élève qui ne connaissait aucune lettre en fin MS est capable de m’en nommer une majorité en début GS. De même, je travaille de manière systématique le « chant » des lettres dès la MS et le réinvestissement en GS est satisfaisant.

Voilà comment je procède en GS: en atelier de max 6 élèves, pendant 30 à 45 minutes, en début d’après-midi. Si possible deux fois par semaine.

– Redécouverte des lettres bâtons et de leur chant de Septembre à Décembre. Pour chaque lettre je suis le même rituel. Nous étudions 2 lettres en 1 séance. Pour commencer, 2 lettres sont posées sur la table, les élèves tentent de les nommer. Noter les élèves qui ne réussissent pas à les nommer pour les réinterroger plus tard en remédiation par exemple. Une fois les lettres reconnues, ils les écrivent sur une fiche plastique entre deux lignes. Les lettres sont grosses. Pour terminer, chaque élève dispose d’un petit cahier d’écriture, ils réécrivent sur les lignes (cahier d’écriture spécial GS avec des lignes plus espacées), les lettres de l’alphabet étudiées en s’appliquant. Sur le cahier, je rajoute toujours un « mot mystère » en bas qu’ils doivent réécrire. Au fur et à mesure de l’année, les élèves devront essayer de lire ce mot.

– Découverte de toutes les lettres cursives de Janvier à Mai. Je suis exactement le même rituel qu’au dessus mais je passe davantage de temps à vérifier le sens des lettres et la tenue du crayon. En toute fin d’année, nous travaillons brièvement sur les majuscules cursives.

En parallèle de ce travail sur les lettres écrites, j’utilise la méthode des alphas pour travailler l’apprentissage de la lecture. Cette méthode fort ludique aide à la reconnaissance des lettres et à l’appropriation des sons liés aux lettres. Mes élèves sont à fond dans cette méthode, c’est impressionnant, ça marche du tonnerre. http://www.lesalphas.net/