Ecrire des phrases

Une fois le travail sur les lettres bien avancé, je propose aux élèves d’écrire des mots puis des phrases. Il est important de s’adapter à eux dans ce nouveau progrès car, là où certains voudraient déjà rédiger un livre, d’autres luttent contre leurs difficultés à écrire et à donner du sens à l’écrit.

Essayez de toujours laisser des affiches avec de l’écrit lisible à proximité des élèves. Ainsi, à la fin d’une activité, si ils souhaitent s’entraîner, ils le peuvent. Par ailleurs, nous le savons, les élèves ayant des difficultés ne sont pas forcément les premiers à finir leurs activités donc il faut aussi penser à des temps posés et réfléchis pour l’écrit de mots ou phrases.

 

Plusieurs éléments ne doivent pas être oubliés:

– Les supports proposés aux élèves doivent être propres et très lisibles.

– Proposer des supports variés pour s’adapter aux besoins et différences cognitives des élèves (penser aux élèves qui ont une préférence pour le moteur, le visuel,…).

– Proposer des ateliers individuels ou en petits groupes aux élèves ayant le plus de difficultés pour leur permettre de travailler dans un cadre moins normé et rassurant. De même, le lien privilégié avec l’enseignant peut être motivant.

-Varier les outils scripteurs: crayon à papier, stylo bille, craie, plume, …

 

Bien que nous ayons des objectifs de fin de cycle et de fin d’année, il ne faut pas perdre de vue que nos élèves ont besoin de temps et d’être rassurés car tout cela n’est pas des plus simples et la pression parfois ressentie est trop lourde pour de si petits enfants.

Ecrire et reconnaitre les lettres de l’alphabet en majuscules puis en cursives

Lorsque je me suis posée la question de l’écrit des lettres de l’alphabet, je ne savais pas par quoi commencer, quel critère de sélection choisir pour amener mes élèves à progresser doucement mais sûrement. Je me suis fixé 3 objectifs: 1. Je souhaitais que mes élèves reconnaissent les lettres de l’alphabet visuellement; 2. Je voulais qu’ils écrivent avec beaucoup de soin et de précision les lettres en question. 3. Je préférais qu’ils utilisent un vocabulaire précis pour nommer les traces graphiques utilisées.

Pour travailler cette compétence, j’ai choisi d’y consacrer un créneau fixe. Ainsi, tous les vendredis après-midi pendant 45 minutes, les élèves découvraient, manipulaient et écrivaient les lettres de l’alphabet dans leur cahier d’écriture.

J’ai décidé, sur les bons conseils d’un collègue, de progresser par traces graphiques. En période 1, nous avons travaillé les lettres de l’alphabet contenant des traits verticaux et horizontaux (E,F,H,I,L,T). Puis j’ai suivi la progression suivante pour la période 2:

Séance 1 : les lettres avec des obliques : A, K, M.

Séance 2 : ‘’        ‘’         ‘’     ‘’       ‘’        : N, V, X

Séance 3 : ‘’        ‘’         ‘’     ‘’       ‘’        : W, Y, Z

Séance 4 : ‘’        ‘’         ‘’     ‘’   courbes : B, C, D

Séance 5 : ‘’        ‘’         ‘’     ‘’   courbes : G, J, O, P

Séance 6 : ‘’        ‘’         ‘’     ‘’   courbes : Q, R, S, U

A la fin de la seconde période, les lettres de l’alphabet majuscules sont majoritairement connues. Mais ce n’est pas pour autant que le travail se termine ici. Comme beaucoup d’entre vous le savent, il faut qu’une notion ait été entendue au moins 7 fois avant d’être mémorisée. Donc, il ne faut surtout pas hésiter à nommer les lettres, à les présenter aux élèves pour qu’ils les nomment eux mêmes…

Pendant les périodes 3 à 5, nous avons travaillé dans les mêmes circonstances comme dit dans l’article https://elfydia.wordpress.com/2013/01/01/les-lettres-de-lalphabet-2/.

Mais cette fois, avant chaque séance d’écriture sur le cahier, les élèves écrivent sur fiche plastique les lettres cursives du jour. Ils reproduisent aussi ces lettres sur les ardoises pour s’entrainer puis ils réalisent enfin le travail sur le cahier.

Séance 1 : a et d.

Séance 2 : o et c.

Séance 3 : i et u.

Séance 4 : t et q.

Séance 5 : e et l.

Séance 6 : b et h.

Séance 7 : k +aide individualisée.

Séance 8 : m et n.

Séance 9 : j et p.

Séance 10 : g et y.

Séance 11 : f et r.

Séance 12 : s et x.

Séance 13 : z + aide individualisée.

Séance 14 : v et w.

Selon les difficultés des élèves, les séances seront prolongées ou raccourcies. Un entrainement sur fiche plastique, une modélisation sur feuille blanche ainsi que l’utilisation de l’ardoise sont primordiales. Les fiches sous plastique que j’utilisent en classe ressemblent à celles disponibles sur le site tête à modeler: http://www.teteamodeler.com/soutienscolaire/lecture/livre2/livre-gs-cp.asp

 

Ecrire et reconnaitre des mots connus

Les élèves, de manière rituelle et autonome, copieront, en respectant le sens d’écriture des lettres majuscules et/ou cursives, des mots connus et étudiés. Ils devront l’écrire sur une ligne.

Cette activité permet de développer plusieurs compétences. Dans un premier temps, elle aide l’appropriation du geste graphique par l’écriture de lettres connues et par ailleurs, elle permet la mémorisation de mots vus en contexte et constituant un premier lexique réutilisable en autonomie.

Pour cet atelier complètement autonome, je commence par présenter les mots au coin regroupement, avant le départ de l’activité. Je propose aux élèves de se souvenir des mots et de tenter de les lire. Une fois cela réalisé ils s’équipent chacun d’une feuille mise sous pochette plastique et écrivent par dessus avec un feutre velleda. Un petit chiffon étant à disposition, les élèves peuvent effacer et recommencer en cas d’erreur. Ils s’auto-corrigent. Les lettres sur la fiche sont fléchées au départ pour que les élèves disposent d’un repère graphique. Progressivement dans l’année le fléchage disparaîtra.

Comme pour tout atelier autonome, il peut être intéressant de « passer entre les tables » pour s’assurer de la compréhension de la consigne.

Compter, isoler et associer des syllabes (Période 1)

Séance 1 : Frapper, dire et compter les syllabes -EVALUATION DIAGNOSTIQUE-

Temps 1 : Frapper les syllabes des prénoms : les syllabes des prénoms des enfants sont frappées au djembé comme vu lors de l’année de MS. Ils sont ensuite dits par l’enseignant, sans frapper le djembé, en laissant des blancs exagérés. Les enfants disent alors de quel prénom il s’agit.

Temps 2 : Les prénoms sont dits mais en mélangeant les syllabes (Bertil devient Tilber…). Les enfants doivent tenter de découvrir de qui il s’agit et de retrouver les syllabes.

Temps 3 : Rappel du comptage des syllabes comme vu en MS : des photos ou images sont présentées aux élèves, ils doivent scander les syllabes. Pour chaque syllabe, un jeton sera déposé sur la table afin de compter le nombre de syllabes. Ils répètent ensuite le mot en question en pointant chaque syllabe avec le doigt.

Temps 4 : Chaque élève dispose d’une fiche et de jetons. Sur chaque fiche se trouve une photo ou une image différente. Chacun à son tour, les élèves scandent, disposent les jetons et comptent les syllabes. Sur la table est rajoutée une panière avec des mots à 1, 2 ou 3 syllabes. Les élèves disposent l’image ou la photo dans la panière correspondante. Fiche d’évaluation diagnostique sur le comptage des syllabes.

syllabes p1 syllabes p2 syllabes p3

Séance 2 : Isoler les syllabes  EVALUATION FORMATIVE

Temps 1 : A l’aide d’un imagier, dire la première syllabe de chaque mot. Faire dire « ce mot commence par la syllabe …. ». Les élèves tentent ensuite de trouver des mots qui commencent par la même syllabe. Ils rajoutent cette syllabe étudiée à leur propre prénom (ra-la-na par exemple).

Temps 2 : Supprimer une syllabe : à l’aide d’un imagier, faire matérialiser les syllabes avec des jetons comme pour la séance1. Les faire verbaliser pour bien en localiser la place. Supprimer la dernière syllabe et faire dire ce qu’il reste. Supprimer la première syllabe et faire dire ce qu’il reste. Commencer par des mots de deux syllabes.

Temps 3 : Travail sur fiche : 2 chaudrons sont présents sur la fiche : 1 pouvant contenir la syllabe « pa » et l’autre pouvant contenir la syllabe « to ».

auto eval syllabes

Séance 3 : Associer des syllabes pour inventer des mots magiques (mots valises)

Chaque enfant dispose d’un petit cahier des animaux magiques. Il choisit une combinaison puis, grâce aux illustrations, tente de donner le nouveau nom des animaux. Il colle ensuite sa combinaison préférée dans son cahier de travail.

http://classeurdecole.wordpress.com/2011/08/08/jeu-phono-le-syllabaire-des-animaux-extraordinaires/

Séance 4 : Compter, isoler et associer des syllabes EVALUATION SOMMATIVE

Travail sur fiche : les élèves doivent compter les syllabes dans un premier temps puis colorient la pastille correspondant à une syllabe donnée et enfin, associent les syllabes de 2 mots bi-syllabiques pour créer un mot connu et collent l’étiquette qui convient sous la combinaison.

syllabe eval sommative