Labyrinthes, quadrillages et compagnie!

Les jeux de logique spatiale sont indispensables et ne nécessitent pas forcement la mise en place d’ateliers de petits groupes. J’ai mis en place ces jeux les vendredi après-midi, à la place des jeux de société. Les élèves se voient alors proposer toutes sortes de jeux de logique dont des labyrinthes et des quadrillages.

Lors de la première séance, avant de partir en remédiation, j’explique très brièvement le principe de ces jeux, je montre un exemple et laisse les élèves s’amuser. Pour éviter une dépense de papier inconsidérée, je place les labyrinthes sous feuille plastique et les élèves tentent de trouver des solutions avec un feutre effaçable. Ils peuvent ainsi réaliser des essais-erreurs pour aider l’indien à retrouver son tipi par exemple.

Les quadrillages sont plus complexes et sont présentés une fois que la majorité des élèves ont compris le fonctionnement du labyrinthe. Lors de ces exercices, il est question de suivre un trajet proposé par des flèches en respectant un point de départ. Une fois la consigne comprise, les élèves s’en sortent très bien et prennent beaucoup de plaisir!

Par la suite, il faut faire progresser par niveau ces jeux. Donnez à vos élèves des labyrinthes et quadrillages plus complexes ou avec des pièges pour amener la réflexion et ne pas simplement développer des mécanismes.

Connaitre les parties du corps, du visage et les articulations

En amont : Lors de chaque échauffement en motricité, nous échauffons le corps partie par partie en nommant les membres et articulations.

Séance 1 : Connaitre les parties du corps – ÉVALUATION DIAGNOSTIQUE

Au coin regroupement nous organisons un petit rappel. Avec l’index, les élèves touchent les parties du visage et du corps énumérées.

Dans un second temps, en évaluation diagnostique sur fiche, les élèves disposent d’une feuille avec un dessin d’enfant. Ils doivent alors colorier en rouge les lèvres, en vert les yeux, en rose le nez, en bleu les bras, en jaune le cou, en gris les jambes, en violet les pieds et en marron les mains.

Séance 2 : Reconstituer le visage

Chaque élève dispose d’une fiche avec un ovale et disposent d’étiquettes : 2 oreilles, 2 yeux, 1 nez, 1 bouche, 2 sourcils. Les élèves collent les parties du visage à l’endroit et à la bonne place sur le visage. Une fois cela terminé, les élèves jouent au jeu d’habillage des ours (jeu dont je dispose en classe où il faut trouver la tête et la tenue de l’ours qui va bien).

Séance 3 : Habiller un enfant

Au coin regroupement, nous faisons un rappel du type de vêtements que l’on peut porter : tee-shirt, pull, pantalon,… et a quel endroit cela se porte : buste, cou, jambes, pieds…. et surtout en quelle saison. A la suite de cela, les élèves disposent d’images séquentielles d’un enfant qui s’habille, ils doivent les remettre dans l’ordre chronologique.

Séance 4 : Connaitre les articulations et leurs effets

Au coin regroupement, j’introduis la notion d’articulation et je demande aux élèves de me dire ce que cela peut bien être. Les élèves vont énumérer des parties du corps qui n’auront peut-être rien à voir mais à force d’élimination, ils vont réussir à trouver quelques bonnes réponses. Je note au tableau les bonnes réponses. A la fin, je relis les mots notés au tableau et et je demande aux élèves de toucher les articulations en question sur leur propre corps. J’ai choisi les articulations suivantes: le cou, les épaules, les coudes, les poignées, les hanches, les genoux, les chevilles (articulations que nous échauffons en motricité). Je leur demande alors à quoi servent les articulations. Pour répondre à cette question, je leur proposer d’expérimenter. L’intérêt ici est de leur faire comprendre que les articulations permettent le mouvement et que si nous n’avions pas de genoux, marcher serait fort complexe…

Séance 5 : Fabriquer un pantin articulé – ÉVALUATION SOMMATIVE

Chaque enfant dispose d’une feuille cartonnée A3 avec 2 bras, 1 tête (fille ou garçon), 1 buste, 2 jambes, 2 pieds, 2 mains. Ils disposent aussi de punaises pour relier les membres entre eux et en faire des articulations. A la fin, ils peuvent colorier au feutre leurs pantins.
Sur la maternelle de moustache, http://jt44.free.fr/, vous trouverez des petits jeu sur le corps qui peuvent s’avérer bien sympathiques pour réinvestir le vocabulaire. Il y a aussi des modèles de pantins.

Découvrir et utiliser un lecteur/enregistreur

Séance 1 : Utiliser un lecteur CD pour écouter une histoire – ÉVALUATION DIAGNOSTIQUE

Temps 1 : Sont disposés sur une table, au coin regroupement, l’un à côté de l’autre un lecteur CD et le CD d’une histoire. Je demande alors aux élèves « Comment utiliser le lecteur CD pour écouter l’histoire? ». Après un temps de verbalisation, le fonctionnement du matériel est décortiqué, des manipulations sont faites pour vérifier l’exactitude des propos des élèves (1 élève à la fois réalise la manipulation). Une fois la bonne manipulation trouvée, quelques règles de sécurité sont données ou rappelées (électricité…). A la suite de cela, nous écoutons ensemble le CD de l’histoire.

Temps 2 : Quelques heures plus tard dans la journée, à l’heure du conte, je leur lis la même histoire que celle entendue plus tôt. Je leur demande alors leur avis, les différences et les ressemblances (différences: il y avait plusieurs voix dans le CD, des bruits de fond,… alors qu’il n’y a pas tout cela dans la lecture de la maîtresse).

Séance 2 : Utiliser la fonction enregistrement

Temps 1 : Le lecteur enregistreur utilisé précédemment est réutilisé en atelier. Les élèves réexpliquent le fonctionnement du lecteur CD. Pour cette séance, nous nous intéressons à l’enregistreur Cassette. Comment utiliser une cassette pour enregistrer des sons? Les élèves avancent des hypothèses qui sont testées. Ils risquent de ne pas trouver le fonctionnement, dans ce cas là, leur montrer en explicitant.

Temps 2 : Une fois le fonctionnement compris, chaque élève va enregistrer une voix: tour à tour, les voix des élèves sont enregistrées (ils ne disent pas n’importe quoi, ils répètent une phrase donnée. Pour ma part, j’utilise une phrase importante de l’ouvrage de LDJ travaillé sur le moment). Les élèves enregistrés doivent s’appliquer pour être un minimum reconnaissables. C’est un autre élève qui réalise la manipulation d’enregistrement. Tous les groupes enregistrent leurs voix. A la fin de la séance, les manipulations à effectuer pour la lecture d’un CD ou pour l’enregistrement sont rappelés.

Séance 3 : Utiliser un lecteur/enregistreur – ÉVALUATION SOMMATIVE

Individuellement, les élèves sont évalués : ils doivent réussir à lire le CD et à enregistrer un son ou une voix. Grille d’évaluation à l’appui.

Jeu: Pour terminer la séquence, je réutilise les enregistrements de voix de la séance 2, nous les écoutons en groupe classe et les élèves tentent de trouver à qui appartient la voix entendue. Ce n’est pas toujours évident mais très drôle! Pensez, pendant la séance 2, à noter l’ordre de passage des élèves sinon, vous ne saurez plus non plus qui est qui…

Découvrir et utiliser les outils de jardinage

 

Séance 1 : Découvrir les outils pour jardiner – ÉVALUATION DIAGNOSTIQUE

Des outils de jardinage sont présentés aux élèves en groupe classe. Ils commencent par observer puis manipulent ces objets.

Toujours en groupe classe, la discussion est ouverte sur l’utilité et l’utilisation de chacun de ces objets. Leurs représentations sont notées en dictée à l’adulte au tableau et corrigées au fur et à mesure par d’autres élèves en cas d’erreur.A la fin de la séance, je fais une relecture des écrits au tableau, je fais part de mes doutes si il y en a et nous modifions ensemble les erreurs restantes. Je mets aussi les élèves en projet car, la théorie c’est bien mais la pratique c’est quand même franchement mieux et plus parlant. La semaine suivante, nous réaliserons des plantations! (bulbes d’automne ou fleurs du printemps,… cela dépend de la période et des projets de l’année).

Séance 2 : Planter les graines

Nous nous rendons au jardin de l’école pour y effectuer des plantations.

Étape 1: je présente les outils que les élèves nomment et je donne les mesures de sécurité à respecter.

Étape 2: un élève ayant déjà effectué des plantations montre à ses camarades les manipulations à effectuer pour planter leurs graines.

Étape 3: Chacun à son tour, un élève plante une graine dans le jardin (on peut faire 2 groupes, 1 avec l’ASEM et 1 avec l’enseignante et on demande aux élèves qui ne plantent pas de graines de s’asseoir et d’observer en attendant leur tour ou la fin de la séance).

Cette séance vaut ÉVALUATION SOMMATIVE car je demande à chaque élève de nommer l’instrument qu’il utilise et je note sur une fiche d’évaluation la réussite ou non.

Constater l’évolution d’une plante

Séance 1 : Constater l’évolution de la plante

Depuis la période 4, nous observons l’évolution d’une graine. Effectivement, dès le début de la période 4 nous plantons des graines (chacun ses graines dans un petit pot avec de la terre). J’utilise surtout des graines de basilic, elles sont moins fragiles et je n’ai pas encore eu de déception avec ces herbes aromatiques. Je demande à chaque élève de venir en classe avec une petite boite de conserve vide et propre. Avec mon ASEM, nous perçons des trous dans le fond de cette dernière. Les élèves les remplissent de terreau chaque groupe en son temps. Ils creusent ensuite avec leur doigts un petit trou, arrivant à peu près à la moitié de la boîte et y glissent 4-5 graines de basilic. Ils les recouvrent puis arrosent leurs herbes. Ils disposent ensuite leurs boites sur de petites assiettes en plastiques. Chaque boîte est nominative pour éviter les drames…Toutes les 2 semaines des photos sont prises d’une boite pour garder une trace de l’évolution de la plante.

L’année 2010-2011, j’ai réutilisé ces plantations pour en faire la cadeau de la fête des mères. Nous avons décoré les boîtes +/- comme sur la photo suivante:

Au milieu de la période 5, les élèves observent les photos de l’évolution du basilic puis verbalisent : au début, il n’y avait que des graines puis, elles se sont mises à pousser en faisant de grandes tiges vertes,…, jusqu’à la fleur. Les photos sont replacées dans l’ordre chronologique.

Séance 2 : Relater la croissance d’une plante ÉVALUATION SOMMATIVE

Les élèves disposent d’une fiche et d’images séquentielles de leur basilic en croissance qu’ils doivent ranger chronologiquement.

images sequentielles plantes

Connaitre l’importance du lait pour la croissance

http://monbookenligne.over-blog.com/article-19834970-6.html#anchorComment

Séance 1 : Donner des hypothèses sur l’importance du lait pour la croissance ÉVALUATION DIAGNOSTIQUE

Chaque élève se voit servir un verre de lait sans sucre, sans artifice quelconque. Après la dégustation, les élèves verbalisent sur le goût puis élargissent sur la question de la nécessité de boire du lait. Dictée à l’adulte pour recueillir leurs propos.

Cette dictée à l’adulte sera ensuite retranscrite dans le cahier de vie.

Séance 2 : Connaitre les effets du calcium

Rappel des éléments recueillis en dictée à l’adulte lors de la séance  précédente et apport du mot « calcium ». Qu’est-ce que c’est ? Recueil des hypothèses. Ensuite, dictée à l’adulte pour se retrouver dans le cahier bleu.

C’est assez drôle (du moins il vaut mieux en rire) de voir comme les élèves enregistrent les slogans publicitaires… Lors de cette séance j’ai souvent « le calcium ça rend les os costauds » qui revient… 🙂
Je ne fais pas d’évaluation particulière sur cette séquence que je trouve éducative et formative mais terriblement difficile à évaluer.