Connaitre les parties du corps, du visage et les articulations

En amont : Lors de chaque échauffement en motricité, nous échauffons le corps partie par partie en nommant les membres et articulations.

Séance 1 : Connaitre les parties du corps – ÉVALUATION DIAGNOSTIQUE

Au coin regroupement nous organisons un petit rappel. Avec l’index, les élèves touchent les parties du visage et du corps énumérées.

Dans un second temps, en évaluation diagnostique sur fiche, les élèves disposent d’une feuille avec un dessin d’enfant. Ils doivent alors colorier en rouge les lèvres, en vert les yeux, en rose le nez, en bleu les bras, en jaune le cou, en gris les jambes, en violet les pieds et en marron les mains.

Séance 2 : Reconstituer le visage

Chaque élève dispose d’une fiche avec un ovale et disposent d’étiquettes : 2 oreilles, 2 yeux, 1 nez, 1 bouche, 2 sourcils. Les élèves collent les parties du visage à l’endroit et à la bonne place sur le visage. Une fois cela terminé, les élèves jouent au jeu d’habillage des ours (jeu dont je dispose en classe où il faut trouver la tête et la tenue de l’ours qui va bien).

Séance 3 : Habiller un enfant

Au coin regroupement, nous faisons un rappel du type de vêtements que l’on peut porter : tee-shirt, pull, pantalon,… et a quel endroit cela se porte : buste, cou, jambes, pieds…. et surtout en quelle saison. A la suite de cela, les élèves disposent d’images séquentielles d’un enfant qui s’habille, ils doivent les remettre dans l’ordre chronologique.

Séance 4 : Connaitre les articulations et leurs effets

Au coin regroupement, j’introduis la notion d’articulation et je demande aux élèves de me dire ce que cela peut bien être. Les élèves vont énumérer des parties du corps qui n’auront peut-être rien à voir mais à force d’élimination, ils vont réussir à trouver quelques bonnes réponses. Je note au tableau les bonnes réponses. A la fin, je relis les mots notés au tableau et et je demande aux élèves de toucher les articulations en question sur leur propre corps. J’ai choisi les articulations suivantes: le cou, les épaules, les coudes, les poignées, les hanches, les genoux, les chevilles (articulations que nous échauffons en motricité). Je leur demande alors à quoi servent les articulations. Pour répondre à cette question, je leur proposer d’expérimenter. L’intérêt ici est de leur faire comprendre que les articulations permettent le mouvement et que si nous n’avions pas de genoux, marcher serait fort complexe…

Séance 5 : Fabriquer un pantin articulé – ÉVALUATION SOMMATIVE

Chaque enfant dispose d’une feuille cartonnée A3 avec 2 bras, 1 tête (fille ou garçon), 1 buste, 2 jambes, 2 pieds, 2 mains. Ils disposent aussi de punaises pour relier les membres entre eux et en faire des articulations. A la fin, ils peuvent colorier au feutre leurs pantins.
Sur la maternelle de moustache, http://jt44.free.fr/, vous trouverez des petits jeu sur le corps qui peuvent s’avérer bien sympathiques pour réinvestir le vocabulaire. Il y a aussi des modèles de pantins.

Publicités

Constater l’évolution d’une plante

Séance 1 : Constater l’évolution de la plante

Depuis la période 4, nous observons l’évolution d’une graine. Effectivement, dès le début de la période 4 nous plantons des graines (chacun ses graines dans un petit pot avec de la terre). J’utilise surtout des graines de basilic, elles sont moins fragiles et je n’ai pas encore eu de déception avec ces herbes aromatiques. Je demande à chaque élève de venir en classe avec une petite boite de conserve vide et propre. Avec mon ASEM, nous perçons des trous dans le fond de cette dernière. Les élèves les remplissent de terreau chaque groupe en son temps. Ils creusent ensuite avec leur doigts un petit trou, arrivant à peu près à la moitié de la boîte et y glissent 4-5 graines de basilic. Ils les recouvrent puis arrosent leurs herbes. Ils disposent ensuite leurs boites sur de petites assiettes en plastiques. Chaque boîte est nominative pour éviter les drames…Toutes les 2 semaines des photos sont prises d’une boite pour garder une trace de l’évolution de la plante.

L’année 2010-2011, j’ai réutilisé ces plantations pour en faire la cadeau de la fête des mères. Nous avons décoré les boîtes +/- comme sur la photo suivante:

Au milieu de la période 5, les élèves observent les photos de l’évolution du basilic puis verbalisent : au début, il n’y avait que des graines puis, elles se sont mises à pousser en faisant de grandes tiges vertes,…, jusqu’à la fleur. Les photos sont replacées dans l’ordre chronologique.

Séance 2 : Relater la croissance d’une plante ÉVALUATION SOMMATIVE

Les élèves disposent d’une fiche et d’images séquentielles de leur basilic en croissance qu’ils doivent ranger chronologiquement.

images sequentielles plantes

Connaitre l’importance du lait pour la croissance

http://monbookenligne.over-blog.com/article-19834970-6.html#anchorComment

Séance 1 : Donner des hypothèses sur l’importance du lait pour la croissance ÉVALUATION DIAGNOSTIQUE

Chaque élève se voit servir un verre de lait sans sucre, sans artifice quelconque. Après la dégustation, les élèves verbalisent sur le goût puis élargissent sur la question de la nécessité de boire du lait. Dictée à l’adulte pour recueillir leurs propos.

Cette dictée à l’adulte sera ensuite retranscrite dans le cahier de vie.

Séance 2 : Connaitre les effets du calcium

Rappel des éléments recueillis en dictée à l’adulte lors de la séance  précédente et apport du mot « calcium ». Qu’est-ce que c’est ? Recueil des hypothèses. Ensuite, dictée à l’adulte pour se retrouver dans le cahier bleu.

C’est assez drôle (du moins il vaut mieux en rire) de voir comme les élèves enregistrent les slogans publicitaires… Lors de cette séance j’ai souvent « le calcium ça rend les os costauds » qui revient… 🙂
Je ne fais pas d’évaluation particulière sur cette séquence que je trouve éducative et formative mais terriblement difficile à évaluer.

Constater l’évolution de la végétation en changeant de saisons

 

Séance 1 : Prendre les arbres en photo

Les élèves découvrent le matériel permettant de prendre des photos. Ils verbalisent sur l’utilisation de ce matériel et son possible fonctionnement. Ils tentent de mettre en pratique le fonctionnement supposé (par essais-erreurs). Une fois la technique trouvée et comprise, les élèves, chacun à leur tour, prennent des photos des arbres de la cour de récréation. (ces productions prendront place dans le cahier de vie). Une fois les photos prises, les élèves s’assoient face à un arbre et le décrivent. La première photo aura lieu en automne, attendez la chute des premières feuilles avant de commencer la séquence. Les élèves remarqueront alors que les feuilles sont tombées, qu’elles ont des couleurs très différentes (couleurs de la saison,…). Pour terminer, les élèves nomment la saison dont il est question pendant cette période. Reproduisez cette séance à chaque milieu de saison. Les photos sont utilisées pour décrire chaque saison dans le cahier de vie.

Cette première séance est aussi la première séance de la séquence https://elfydia.wordpress.com/2011/12/03/lautomne-et-ses-fruits/

Séance 2 : Verbaliser à propos des photographies pour prendre en compte la spécificité d’une saison (fin d’année scolaire)

Les photographies des arbres de chaque saison sont affichées au tableau. Les élèves décrivent les arbres (couleurs, branches…). Les élèves prennent en considération les éléments récurrents. Se demander si les arbres sont comme cela toute l’année. Prise en compte des dires des élèves en dictée à l’adulte.

Séance 3 : Établir un lien entre l’aspect de la végétation et la météo pour prendre conscience des spécificités d’une saison (fin d’année scolaire)

Durant toute l’année, lors des rituels, les élèves ont « mis » la météo. Chaque matin, nous commentions le temps et rappelions la saison (il fait froid mais c’est parce que nous sommes pendant la saison d’hiver, d’ailleurs, quand on regarde l’affiche des mois, on voit que le dernier mois retourné est sur l’affiche blanche de la saison d’hiver).

A la fin de l’année, nous rappelons toutes les saisons avec leurs caractéristiques climatiques et physiques et nous décorons les affiches avec des éléments typiques de chaque saison.

Séance 4 : ÉVALUATION SOMMATIVE-PERIODE 5

Travail sur fiche : Associer une saison à ses spécificités.

Connaître le mode de déplacement des animaux

Séance 1 : Observer le mode de déplacements des animaux de la cour de récréation ÉVALUATION DIAGNOSTIQUE

Derrière les vitres de la classe, les élèves regardent les différents animaux présents dans la cour de récré. De retour au coin regroupement nous faisons le point : quels animaux avez-vous vu ? Comment se déplaçaient-ils ? Cela permet de réaliser un recueil de conceptions initiales sur les modes de déplacements en dictée à l’adulte afin de préparer un « mini reportage » sur les déplacements des animaux. A la fin de la séance, je relis la nouvelle production.

Séance 2 : Mimer des déplacements d’animaux  (MOTRICITÉ)

Dans la salle de motricité, les élèves doivent mimer des animaux en déplacement : le lion, l’ours, la grenouille, les serpent, la chèvre, la papillon, … Une fois cette phase de jeu terminée, nous discutons de ces divers déplacements dans l’objectif de les nommer: le papillon vole, comme l’oiseau. Le serpent et le ver de terre rampent, le chat marche, court ou saute, le poisson nage, … De retour en classe, nous réalisons au tableau un énorme tableau à double entrée des déplacements des animaux où des images d’animaux sont placées dans les bonnes cases. Pour les images, vous pouvez trouver toutes sortes d’imagiers d’animaux sur les sites de collègues (http://lps13.free.fr/contenu/Xter/cyrille/accueil.htm, http://www.teteamodeler.com/coloriages/coloriage9/chine-animaux.asp?utm_source=http://www.google.fr&utm_medium=Image&utm_term=http://www.google.fr/imgres?hl=fr&client=firefox-a&hs=xdE&sa=X&rls=org.mozilla:f)

 

Séance 3 : Comparer différents modes de déplacements d’animaux (en atelier) ÉVALUATION FORMATIVE

 

Au tableau, à partir de vignettes, les élèves devinent les déplacements des différents animaux et associent les animaux selon leurs caractéristiques de déplacement. A chaque fois, ils doivent justifier leurs choix.

Séance 4 : Connaitre le mode de déplacements des animaux ÉVALUATION SOMMATIVE

Travail sur fiche : les élèves relient entre eux les animaux ayant le même mode de déplacement.

 

L’automne et ses fruits

Le travail sur les saisons, avec les élèves de maternelle, permet de prendre conscience de l’aspect cyclique de notre temps. Nous avons la chance d’avoir des saisons très marquées, très spécifiques, autant en profiter! La première saison rencontrée et pouvant être étudiée en profondeur est l’automne. Immédiatement perceptible dans le paysage elle est illustrée par plusieurs éléments:

– la chute des températures (peu vraie cette année…).

– la chute des feuilles d’arbre et leurs couleurs si particulières: vertes, rouges, jaunes, oranges/rousses et marrons.

– des fruits spécifiques qui illustrent la saison.

Voilà comment se déroule ma séquence sur l’automne:

Séance 1: Observation d’un arbre d’automne:

Toute la classe réalise une petite sortie dans la cour de l’école pour observer un arbre centenaire (nous observerons son évolution tout au long de l’année). Les élèves en profitent pour toucher le tronc, nommer ses parties puis observer l’épais tapis de feuilles qui l’entoure. Je leur demande alors pourquoi il y a autant de feuilles jonchées sur le sol. Les verbalisations des élèves sont souvent très concises et mènent à l’énumération des spécificités de l’automne. Avant de retourner en classe, je prends une photo des élèves devant l’arbre. De retour en classe, en dictée à l’adulte, nous écrivons un article pour le cahier de vie.

En parallèle, en dessous du tableau, j’ai disposé 4 affiches cartonnées: 1 marron, 1 blanche, 1 verte et 1 jaune. Chaque affiche représente une saison. (marron= automne etc…). Sur chaque affiche, les feuille A4 des mois (maternelle de moustache) coloriées et plastifiées sont collées à la patafix et retournées au fur et à mesure. Les élèves peuvent alors apprendre à différencier mois et saison.

Séance 2: les fruits d’automne

Les élèves découvrent des fruits d’automne sur une table. Ils les nomment et donnent leurs particularités. Ils donnent aussi le nom des fruits et légumes qu’ils mangent plus souvent depuis la rentrée. Une liste est établie au tableau puis, un débat est mené pour s’assurer que ce sont bien tous des fruits d’automne.

Séance 3: création d’un décor d’automne:

Chaque élève se muni de deux feuilles d’automne: une petite et une grande. Sur une grande affiche, chaque élève colle la petite feuille à la verticale pour former le pied d’un champignon, la grande feuille alors posée à l’horizontale étant son chapeau. cela donne au final une très sympathique affiche à coller devant la classe et reprend deux aspects de l’automne: les feuilles et le champignon, fruit d’automne.

Séance 4: Evaluation sommative:

Les élèves sur fiche entourent les fruits d’automne.

fruits d’automne MS